Courchevel se situe au coeur des Trois Vallées, plus grand domaine skiable au monde, mais aussi l’un des plus prestigieux. Avec sa surface skiable de 1400 km2, ses 600 km de descente et ses huit stations reliées par les pistes, c’est une sensation d’immensité qui saisit ses visiteurs. Le domaine bénéficie non seulement d’un enneigement d’exception avec des conditions parmi les meilleures en France permettant de skier de Décembre à Avril compris et également d’une excellente exposition au soleil. Le domaine de Courchevel couvre plus de 150 km de pistes désservies par 62 remontées mécaniques et comprend quelques 27 pistes vertes, 44 bleues, 38 rouges et 10 noires. Il suffit à lui seul à satisfaire toutes les techniques de glisse et ne cessera de vous étonner. Découvrez nos pistes préférées, il y en a pour tous les niveaux, pour toutes les envies !

Alexis Pinturault, seul skieur français de l’histoire à avoir remporté la Coupe du monde de combiné nordique deux années consécutives (2016 et 2017), a fait découvrir il y a quelque temps à skiinfo.fr quelques unes de ses descentes
préférées. Nous en profitons ici pour vous les partager.

La piste de Pralong, celle de son enfance. Une piste large au profil vallonnée. Laissez-vous glisser et profitez d’une belle promenade en famille. Levez les yeux et admirez l’envol majestueux des avions et hélicoptères qui décollent de l’altiport. Celle-ci se prolonge en la piste de Cospillot qui vous réserve un voyage féérique à travers conifères et chalets de luxe.

Dévaler cette descente c’est comme se sentir dans un jeu vidéo. Entre sapins, rochers et atmosphère électrisante, cette piste vous procure une sensation de liberté qu’Alexis décrit comme «une impression d’être seul au monde». De quoi dévoiler vos talents techniques.

Bernard Chauvin, ancien membre de l’équipe de France de ski, livre cette année dans la revue de presse de Courchevel sa piste favorite : La piste des Jockeys.

Située sur le massif de la Loze-Bouc-Blanc, elle s’emprunte depuis le sommet du Bouc Blanc. La qualité de la neige reste exceptionnellement bonne en toute circonstance grâce à la présence avoisinante de la forêt et grâce à son exposition plein Nord. Selon Bernard « c’est une piste réservée plutôt aux bons skieurs » ou snowboarders. A dévaler si vous êtes en confiance…

Quant au Directeur de la société des Trois Vallées, Pascal de Thiersant, sa préférence se tourne vers la combinaison de pistes Arolles-Murettes.

La façon qu’il a de la raconter parle d’elle-même. «Des alpages au village, j’aime beaucoup cette combinaison Arolles-Murettes. On démarre en plein ciel face au Mont Jovet. Puis les arolles parsèment les alpages, tout d’abord timidement, puis en cembraie plus dense, avec quelques arbres remarquables de robustesse et de fierté. En plein hiver, la neige est souvent poudreuse et on peut se permettre quelques virages en bord de piste. Au printemps, c’est la senteur particulière de l’arolle qui nous enivre. Puis, nous rejoignons les Murettes, trouée dans une pessière serrée, avec en ligne de mire le village de Courchevel Le Praz, qui nous accueille dans un dernier élan au bord du lac. Le ciel, les arbres… et la vie !»

Dans quelques mois vous dévalerez ces pistes tel un champion olympique. Ressentez-vous le froid sur votre visage et la neige se dérober sous vos skis ? Sentez-vous l’essence naturelle et chaleureuse des sapins ? Plus un bruit, vous y êtes.